Qui suis-je?

Marie Boisson

Marie Boisson

Originaire d’Ardèche j’ai passé mon enfance et adolescence en région parisienne. Ma mère musicienne m’a encouragée très jeune à peindre auprès d’Arno STERN dans son Académie du jeudi.

Mon parcours personnel de formation artistique a été guidé par une curiosité intuitive. Modelage et vitrail à l‘ENSBA de Paris, tapisserie à l’école des Beaux-Arts d’Angers, sculpture sur pierre avec un compagnon du tour de France, calligraphie auprès d’une moine zen, aquarelle, gravure…un chemin rempli de rencontres passionnantes.
Établie en Anjou et à Paris j’ai réalisé des commandes privées de vitrail et tapisserie.
Attirée aussi par le volume j’ai développé mon activité de sculpteur en réalisant bustes, statuaire et art animalier en terre cuite et bronze. Mon goût me porte naturellement vers la figuration, l’expression du vivant.

La création et réalisation de vitraux pour l’église d’Arzenc d’Apcher en Lozère m’ont enthousiasmée quant à la force de la lumière colorée. Je l’ai introduite dans mes sculptures et fait dialoguer les formes et les couleurs.

J’ai une grande expérience pédagogique auprès de différents publics : ateliers culturels au Raincy et à Montfermeil, centre de jour de l’EPS de Ville Evrard en Seine St Denis, comité d’entreprise à Paris, formation professionnelle du CEFRAS à Angers et c’est un vrai bonheur que de transmettre l’amour de l’art.

De tous temps les grands artistes ont cherché naturellement pour eux-mêmes plusieurs voies d’expression (peinture, sculpture, gravure, dessin) et recevaient dès leur jeune âge une formation pluridisciplinaire.

Solliciter en effet tous les sens permet l’ouverture d’un regard global qui renforce les perceptions propices au travail personnel de création.

La vue, exercée dans l’observation est guidée par notre mental. Comment voyons-nous? Comment utilisons-nous notre mémoire visuelle? Et nos perceptions de couleurs, de formes, de lignes? Tout est langage en lien avec nos ressentis.
Le toucher permet de « voir » avec ses doigts. Les sensations tactiles enrichissent nos perceptions et nous aide à comprendre en 3D la réalité des volumes et des matières.
Exerçons nous et faisons confiance à notre toucher si riche en informations qui peut « mieux voir » que nos yeux.
L‘ouïe l’odorat et le goût sont chacun porteur de sensations stimulant notre imaginaire.

La musique inspire la peinture qui elle-même inspire le poète. La poésie porte le graphisme qui peut conduire à la sculpture. Le modelage aide les peintres à composer la peinture devient source de littérature..
Tout se rejoint, la convergence de l’utilisation de tous nos sens développe la confiance en notre langage artistique et notre talent.

Étudions le savoir de base, les principes artistiques fondamentaux

Les stages de week end proposent de mettre l’accent sur plusieurs langages utilisés en art plastique afin d’offrir différents chemins personnels de création.
Le dessin agit comme un sismographe en lien avec notre cerveau. L’émotion, la concentration, la compréhension guident nos gestes Expérimentons notre langage personnel, notre « écriture » en nous exerçant auprès d’artistes dit académique puis mettons à profit ces approches dans une interprétation créative.
L’aquarelle est très proche du dessin avec les gestes et couleurs.

Le travail du modelage de la terre peut résulter d’un acte spontané ou d’une observation rigoureuse. Différents exercices sont proposés pour ensuite interpréter un projet personnel en tenant compte de la réalité morphologique.

L’art animalier offre un sujet d’étude offrant force et couleurs. Des études d’œuvre d’époques anciennes à contemporaine vous sont proposées en peinture à l’huile permettant d’expérimenter différents langages plastiques.

Les nuages sont des volumes changeant en permanence, jouant dans la lumière. Indicateur du temps et de l’heure de la journée cette mobilité à fait l’objet de nombreuses peintures que je vous propose d’étudier en aquarelle ou huile.

La technique d’impression du monotype inverse l’image, excellent pour notre cerveau! et le recul sur notre travail.

Les stages se déroulent dans mon atelier en Anjou au sein du site historique du château de la Haute Guerche.

Mon grand-père, Jacques Bordeaux Montrieux, sculpteur animalier, avait entrepris sa préservation au cours du XXème siècle.
Osmose entre art et patrimoine ce lieu vous accueille toute l’année.

Retour à l'accueil